– L’instauration des délais contraints d’arbitrage consentis par les parties en absence de demande de prorogation ne viole pas le principe du contradictoire.
– Le préalable de conciliation est une question de recevabilité devant le tribunal arbitral dont l’absence ne constitue pas un fondement d’annulation d’une sentence.