Les clauses d’arbitrage contenues dans deux contrats de cession de titres consécutifs (de la
société A à la société B, et de la société B à la société C) ne s’étendent pas à la relation entre les sociétés A et C, même si toutes les trois sociétés ont conclu un engagement d’exécution de ces contrats.